KILLER INSTINCT

SUPER NINTENDO (1995)

Un adversaire redoutable pour Street Fighter 2

et Mortal Kombat

Killer Instinct s’impose comme un grand classique du jeu de combat. Même s’il a pu connaître une traversée du désert, le jeu a marqué son époque. Mais avant, un peu d’histoire…

Jusqu’au début des années 90, les jeux de combat n’ont pas été de grands chefs d’œuvre sur les différentes consoles de salon. Il faut avouer que ce genre de jeu était un peu le talon d’Achille de tout éditeur de jeu vidéo de l’époque.

Alors qu’aujourd’hui on a le choix entre un Tekken, Soul Calibur ou encore Mortal Kombat, dans les années 80 c’était plutôt un choix sans conviction entre Karate Champ (1984) et International Karate (1986) par exemple.

Fort heureusement, l’humain se dépasse de temps en temps et en 1991. Street Fighter II va changer la donne pour les jeux de combat et ceux-ci vont commencer à avoir une place de plus en plus importante sur le marché des jeux vidéo.

Mais sais-tu que la petite pépite de Capcom n’a pas été le seul titre à révolutionner les jeux de combat ? Street Fighter II va certes apporter un vent de fraîcheur dans les jeux de combat, mais il va surtout être à l’origine du début d’une guerre supplémentaire dans l’univers des jeux vidéo, une guerre sans merci entre plusieurs jeux de combat qui voudront tous une seule et unique chose : Être le meilleur jeu de combat de tous les temps !

1991 : La naissance de Street Fighter 2

Sortie sur arcade en 1991, puis sur console en 1992, Street Fighter 2 va s’imposer comme le meilleur jeu de combat à cette époque (en même temps il n’y avait pas une grosse concurrence jusque-là…). Un jeu qui proposera des personnages charismatiques, des attaques légendaires (qui ne connaît pas le fameux Hadouken de Ryu ?) et une fluidité hors norme pour l’époque.

Cette perle de Capcom est proposée en exclusivité sur la Super Famicom (Super Nintendo) de Nintendo. Cela va alors apporter encore plus de points et de fans à Nintendo dans son duel face à Sega et le battre sur un domaine où peu s’osent s’aventurer : les jeux de combat !

Mais ce doux rêve que vit Nintendo va vite s’arrêter, quelque chose arrive et ça va faire mal !

1993 : L’erreur de Nintendo

Arrivé sur la Megadrive et la Super Nintendo en 1993, Mortal Kombat va apporter plus de violence dans la monde des jeux de combats, violence que Sega va adorer et garder, mais que Nintendo n’acceptera pas et bannira sur sa console pour en faire une version plus abordable à ses jeunes joueurs habitués à la douceur d’un Super Mario World.

Mais cette décision sera loin d’être la meilleure pour Nintendo. Mortal Kombat sera une tuerie dans sa version hémoglobine à foisons et va alors mettre un coup de vieux à l’excellent Street Fighter 2.

Nintendo doit alors trouver vite une solution s’ils ne veulent pas voir la Megadrive dépasser de loin leur Super Nintendo. Heureusement pour eux, les dieux sont avec eux et un sauveur du nom de Rare va arriver !

Rare, un sauveur pas comme les autres 

 

Rare ou Rareware était l’un des sous-traitants de Nintendo avant de vendre son âme à Microsoft. Cette société Britannique de développement de jeux vidéo s’était déjà faite remarquer avec son hit : Donkey Kong Country qui a remis dans la lumière DK, le gros singe qui s’amusait à jeter des tonneaux sur Mario.

Ils vont donc proposer en collaboration avec Midway Games (les papas de Mortal Kombat), un petit jeu de combat violent afin de permettre à Nintendo de rattraper sa petite erreur. Et avec du travail, de la magie et beaucoup de courage, Nintendo va montrer au monde entier Killer Instinct !

La saga Killer Instinct

Killer Instinct sortira sur Super Nintendo en proposant un cd inclus avec l’ensemble des musiques du jeu. Le côté sombre du jeu accentué par sa cartouche noire, unique pour la Super Nintendo.

Ce jeu connaîtra 2 suites qui chacune connaîtront du succès :

  • Killer Instinct Gold sur Nintendo 64 (1996)

  • Killer Instinct sur Xbox One (2013) qui après des années de disparition connaîtra un succès notable avec plus de 6 millions d’utilisateurs.

Mais pour aujourd’hui, on va s’intéresser à la version Super Nintendo

Killer Instinct sur SNES (1995)

Ce jeu est tout simplement original et jamais égalé tant il a plusieurs spécificités à lui tout seul !

Tout d’abord de par ses graphismes. Grâce à l’aide de Midway, on retrouve ici une technologie assez avancée pour l’époque : des graphismes réalistes numérisés. Ce qui nous permettait d’avoir des combattants assez réalistes dans leur manière de bouger et des décors qui semblaient tout droit sortis d’un film.

Et comme il vous en envoie pleins la vue, ce jeu va aussi vous surprendre en charmant vos petites oreilles. La bande son est juste incroyable, rien que la musique d’intro envoie du lourd !!!